Bandeau

SILMO 2016, SOUS LE SIGNE DES TECHNOLOGIES ET DES TENDANCES

SILMO PARIS | 17-10-2016

Dans un climat d’affaires très positif, la dernière édition du SILMO, a accueilli 33.771 visiteurs dont 56,5% d’internationaux et 43,5% de Français, a démontré son attractivité pour l’ensemble des acteurs de la filière optique-lunetterie. Pendant quatre jours, les allées n’ont pas désempli avec des stands très animés et des opticiens qui ont été séduits par une offre stimulante dans une ambiance clémente avec la poursuite de l’été indien. Un signe météorologique à l’image d’un salon au beau fixe.

Plateforme de lancements de nombreuses marques et collections, mais aussi espace de découverte des innovations, le MONDIAL DE L’OPTIQUE a mis en valeur les technologies et les tendances futures. Cette édition a en effet été particulièrement marquée par une prolifération d’innovations associant le savoir-faire des lunetiers et des verriers aux nouvelles technologies. Avec en point de mire : la personnalisation, l’aide aux mal voyants et la digitalisation du point de vente. Sans oublier, la formation avec SILMO ACADEMY et l’accueil des futurs opticiens…

TENDANCE «PERSONNALISATION»

La personnalisation est un enjeu majeur en terme de consommation, quel que soit le produit. Dans le secteur de l’optique, les MOF (Meilleurs Ouvriers de France) présents sur le salon ont démontré leur virtuosité à travailler la corne ou l’acétate, assistés par les nouvelles technologies comme les outils de dessin vectoriels DAO. Dans le domaine du sur-mesure, de nouveaux acteurs viennent apporter leur pierre à l’édifice.La société NETLOOKS (Silmo d’Or 2016 catégorie Matériels Equipements) a mis au point un logiciel 3D qui garantit un sur-mesure parfait : le visage du porteur est numérisé par un système optique paramétrant des milliers de données pour créer un avatar, ensuite avec l’aide de l’opticien, il crée sa propre monture en puisant dans des milliers de combinaisons de faces, de branches, de couleurs, de motifs, etc., la paire de lunettes est ensuite fabriquée traditionnellement en acétate en deux semaines dans un atelier jurassien.

Le nouveau concept Yuniku de HOYA VISION CARE va encore plus loin en imprimant totalement l’équipement chez ses partenaires : Materialise et Hoet design studio.

Avec l’aide de l’opticien, un scanner modélise en 3D le visage du porteur et calcule ses besoins visuels avec une précision extrême, ensuite à partir d’un choix de montures (formes, couleurs et textures du matériau) elles aussi modélisées, le logiciel calcule les paramètres des verres en fonction de la monture choisie avec une adéquation indissociable entre tous les éléments. Après que l’opticien est envoyé la commande chez Hoya, les lunettes sont livrées sous 15 jours.

TENDANCE «BASSE VISION»

La basse vision est aussi au centre de la recherche et développement du secteur avec la mise au point d’équipements remarquables et remarqués. La société VISIOLE, spécialiste des produits brailles et basse vision pour déficients visuels a crée GoVison (Silmo d’Or 2016 Catégorie Basse Vision), un télé-agrandisseur vocal dont l’ergonomie et la facilité d’usage sont exceptionnels. Les lunettes OrCam My Eye chez ESSILOR (Silmo d’Or 2016 ex aequo Catégorie Basse Vision) propose une paire de lunettes dotée d’une mini caméra et d’un écouteur, l’ensemble doté d’un logiciel qui lit un texte que regarde un mal voyant, reconnaît des personnes, des objets, des billets de banque, etc.

Une aide visuelle portative qui fait écho aux lunettes connectées autonomes NuEyes de CECIAA (Silmo d’Or 2016 ex aequo Catégorie Basse Vision) qui intègrent les fonctionnalités d’une loupe électronique, d’une machine à lire, d’un télé-agrandisseur…

TENDANCE «DIGITALISATION»

Le SILMO 2016 a dévoilé THE EXPERIENCE STORE, un espace dédié aux solutions digitales qui créent une expérience client nouvelle et enrichit la relation croisée et désormais interactive client-opticien. Imaginé en 6 points de contact — vitrine, accueil, attente, linéaire, mesures et tests, vente —, ce parcours digital a démontré l’intérêt d’intégrer des technologies immersives :

• Avec la vitrine tactile et interactive à affichage dynamique d’ACEP qui capte l’attention des passants et permet de présenter une offre personnalisée 24H/7J.

• Avec une hôtesse holographique de SEEDERTECH qui interpelle les clients et facilite l’information, prépare la relation avec l’opticien, etc.

• Avec une table tactile d’ELECOM qui dévoile le catalogue de montures du magasin, apporte un complément d’information et permet de fluidifier les temps d’attente.

• Avec l’essayage virtuel de FITTING BOX qui facilite le choix des clients en magasins avec un catalogue étendu de l’offre.

• Avec la prise digitalisée de mesures et les simulations 3D, proposées par tous les verriers qui assurent la fiabilité et précision aux clients.

• Avec la M-Carte de fidélité de LA COOPERATIVE DIGITALE – FUNFID qui permet d’augmenter le trafic en magasin et enrichit la relation client.

TENDANCE «CREATION»

La diversité créative est au coeur du salon avec une offre de montures optiques et solaires de plus de 1.200 marques témoignent de la vitalité du marché. Le SILMO a dévoilé une sélection du meilleur des marques dans les deux Pop Stores Produits — The Collectionist et The Selectionist — , une sélection appuyée par les tendances rassemblées dans le magazine digital TRENDS by SILMO (disponible sur le site internet du salon) autour de cinq thèmes :

Ultra Couleurs, No Gender, Touches Cosmétiques, Fil d’Or et Hommes en Mode Stylé.

Les SILMO d’OR 2016 dédiés aux lunettes ont démontré combien le style associé à la technicité reflètent la créativité des marques:

• Catégorie Monture Innovation Technologique : 77H by Exalto (Oxibis Group), avec une charnière technique dotée d’une pièce céramique, une charnière fonctionnelle qui joue un rôle de Flex.

• Catégorie Sport : Lazer-Run de Demetz (Opal), une paire de lunettes qui offre la possibilité de monter trois types d’équipements optiques différents sur une même monture, le premier un kit optique, le deuxième permettant à l’opticien de monter des verres non galbés et le troisième, des verres galbés, des lunettes de sport trois en un en quelque sorte.

• Catégorie Optiques : Khan de Blake Kuwahara, un concept composé de deux montures indépendantes qui sont laminées ensemble pour former un seul élément.

• Catégorie Solaires : Anti Retro X de Parasite Design, une monture composée de deux matériaux, un en impression 3D, l’autre en métal révélant un design rétro futuriste.

• Catégorie Enfant : Bili de Karavan Kids (KNCO), une monture adaptée aux enfants de 3 à 8 ans avec une face acétate légère et des branches en acier inox chirurgical très souple permettant de se passer de charnières.

• Prix du Jury : Masque E3 de Kuboraum, une monture avec des verres bruts percés dans lesquels est inséré de l’acétate, des lunettes étonnantes dotées de plaquettes en porcelaine et des manchons ajustables.

Autres actualités

Commandez les présentoirs optiques de Pr ...

PRESENTA NOVA

17-07-2024

Venez nous rendre visite à Silmo : Hall 6 / L005 ! Nous sommes [...]

Lire la suite

Nike Vision lance ses nouveaux modèles s ...

MARCHON FRANCE S.A.S.

16-07-2024

*Les 6 modèles seront lancés mondialement sur nike.com à partir du 01/07/24. *T [...]

Lire la suite

FILA - à une semaine des Jeux Olympiques ...

DE RIGO FRANCE

16-07-2024

  Londres, Grande Bretagne - 13 juillet 2024 – La joueuse sponsorisée par la [...]

Lire la suite

Inscription à la Newsletter

Email non valide

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée | En savoir +

OK